2 – BIEN DORMIR

En voilà une bonne nouvelle : sommeil et minceur sont liés. Tout d’abord car se coucher tard augmente le risque de « craquage » et de grignotage : un gros appétit peut être dû à un manque de sommeil et la fatigue donne envie de sucré.  Pire encore, le manque de sommeil altère la production d’hormones, dont le cortisol, qui régule le métabolisme des graisses, protéines et glucides. En ne dormant pas assez, on élimine donc moins bien. On favorise donc une bonne nuit de sommeil aux nuits trop courtes et aux couchers tardifs.